Flo, c’est quoi être Customer Success Manager chez Mon Qualiticien ?

Florian, c'est quoi être Customer Success Manager chez Mon Qualiticien ?

Précédemment, nous vous avions présenté Kévin, notre développeur full stack, arrivé chez Mon Qualiticien à l’occasion d’un stage suivi d’une alternance.

Florian aussi a rejoint l’entreprise dans le cadre de ses études. Il souffle sa première bougie chez Mon Qualiticien en tant que Customer Success Manager et débute sa seconde année d’alternance. Il revient sur son parcours, son rôle dans l’entreprise, détaille ce qu’il préfère dans son travail et vous partage ses précieux conseils. 

Tu as fait quoi depuis l’école primaire ?

J’ai fait mon collège et mon lycée dans un établissement à côté de Saint-Etienne, dans la commune de Saint-Chamond. J’y ai obtenu mon bac ES avec succès avant de me diriger à l’IUT de Saint-Etienne, où j’ai suivi un DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA), option gestion et management des organisations. C’était vraiment une formation sympa, j’en garde de bons souvenirs !

Durant ces années d’IUT, j’ai enchainé quelques expériences pro. D’abord un petit boulot d’été en manutention dans un entrepôt qui ne m’a pas laissé de souvenirs impérissables… Puis un stage, dans une PME spécialisée dans les produits additifs chimiques, basée à Saint-Étienne : ASCOTEC. C’est là-bas que j’ai fait mes premiers pas dans le monde du travail. D’abord au poste d’assistant commercial avec pour mission de trouver de nouveaux marchés à l’étranger, particulièrement au Moyen-Orient et en Amérique du Sud. Puis, au niveau du secrétariat de direction, où je m’occupais du suivi des commandes entrantes et sortantes. J’ai beaucoup appris dans cette entreprise et j’ai eu la chance d’avoir eu beaucoup d’autonomie dans mes missions. 

Lors du troisième semestre de mon DUT je suis parti au Canada, au Québec. J’ai étudié au CÉGEP de Chicoutimi, situé à 2h au nord de la Ville de Québec. C’était une super expérience ! J’ai pu découvrir une autre culture (à défaut d’une autre langue), et faire de belles rencontres humaines. C’était aussi enrichissant de voir l’enseignement sous un autre prisme, où il y a une plus grande proximité élève-enseignant. Et puis surtout, j’ai pu tester le froid canadien, que j’ai adoré !

Ce court séjour m’a bien plu donc à mon retour à l’IUT, j’ai décidé de poursuivre mes études à l’étranger. L’année suivante, j’ai donc entamé ce que l’on appelle un DUETI, soit l’équivalent d’une troisième année de licence à l’étranger. Comme j’étais habitué au froid, j’ai mis le cap sur la Finlande, dans la ville de Joensuu. J’ai étudié à l’Université de sciences appliquées de Carélie du Nord pendant un an. C’était incroyable ! Je conseille à tout le monde de vivre l’expérience Erasmus. Elle permet de s’ouvrir à d’autres cultures, de découvrir des personnes qui viennent de divers horizons, de partout en Europe voire du monde entier. C’était vraiment une expérience inoubliable, tant humainement que culturellement. Les saunas suivis de baignades dans les lacs gelés me manquent déjà !

Après ces aventures, je suis arrivé à Lille, pour un master en Management des Business Units à l’IAE, et j’ai intégré Mon Qualiticien en alternance en tant que Customer Success Manager. J’ai validé ma première année et je vais entamer ma dernière année d’études à la rentrée.

Pourquoi tu voulais à tout prix rejoindre Mon Qualiticien ?

Parce que j’ai toujours été attiré par les petites structures. J’ai fait une majorité de mes expériences pro dans des PME et elles ont toutes été extrêmement positives, car j’y ai eu le sentiment d’évoluer et de progresser. J’aime aussi beaucoup la diversité des missions que proposent ces entreprises. C’est quelque chose que j’avais envie de retrouver dans le cadre de mon alternance et je ne me voyais pas intégrer un grand groupe. C’est une des raisons qui m’a poussé à rejoindre Mon Qualiticien.

La deuxième raison, c’est le secteur d’activité de l’entreprise. Mon Qualiticien essaye de répondre à des problématiques qui sont, selon moi, importantes pour le futur de la santé. J’ai envie de participer à ce genre de projet, donc je me suis lancé. 

Et puis sur l’offre, on m’a vendu une superbe machine à café, et franchement, je n’ai pas pu résister, ahaha. Il fallait que je postule !

Mais en fait, tu fais quoi chez Mon Qualiticien ?

Je suis donc Customer Success Manager en bon anglais, si on traduit ça en français ça donnerait responsable de compte ou chargé de la relation client. Mon but principal, c’est d’être l’oreille attentive de l’équipe produit auprès des clients. Je remonte les retours d’expérience des utilisateurs, qu’ils soient bons ou mauvais. J’essaye de répondre aux problématiques à mon échelle quand c’est possible, mais surtout de transmettre ces retours au reste des équipes.

C’est un rôle à mi-chemin entre le commerce et la partie produit. En fait, c’est vraiment un poste à part, car j’interagis avec différentes équipes pour suivre au mieux le client dans son parcours et dans son utilisation du logiciel. Mon objectif, c’est de répondre au mieux à ses attentes et de trouver des solutions à toutes ses problématiques pour le satisfaire. 

À partir de cette année, je bascule davantage sur un poste de chef de projet de déploiement. Je m’occupe déjà de déployer le logiciel chez nos nouveaux clients, mais ça va devenir ma mission principale à partir de la rentrée. Je dois donc réfléchir à de nouveaux processus pour déployer le logiciel au sein des nouvelles structures et pour engager nos nouveaux clients. Ça devrait me prendre pas mal de temps, l’équipe commerciale étant à 200% pour faire croître le nombre de clients !

Qu’est-ce que tu préfères dans ton travail ?

J’aime beaucoup l’aspect relation client. Rechercher les moyens et les solutions pour atteindre leurs attentes, c’est quelque chose qui me motive. J’aime donner le maximum pour répondre à leurs enjeux et problématiques. Après, je n’ai pas forcément réponse à tout, mais je ressens de la satisfaction quand j’arrive à les aider.

L’interaction avec les autres équipes dans le cadre de mon poste me plaît aussi beaucoup. Il me donne l’opportunité d’apprendre auprès de chaque pôle dans l’entreprise, particulièrement côté produit et côté technique. J’augmente mes compétences et je deviens polyvalent et ça, c’est quelque chose que j’adore ! C’est ce qui fait la force de mon travail et c’est très enrichissant.

C’est quoi ta philosophie de vie ? Qu’est-ce qui te fait te lever le matin ?

Ce qui me motive au quotidien, c’est le sport. Je suis quelqu’un d’assez sportif et je suis content d’aller me dépenser physiquement pour décompresser. Encore plus quand c’est sur les terrains de basket !

Les moments où je ne suis pas sur les terrains de sport, deux options : soit je suis en balade pour découvrir de nouveaux paysages, soit je suis plutôt avec mes amis en terrasse. J’aime tout simplement profiter de la vie et vivre des fins de journées festives autour d’un verre. C’est pour moi une petite source de motivation pour affronter la journée de travail du lendemain.

Si tu avais une lampe magique, tu demanderais quoi au génie ?

Ce qui me vient en tête directement serait de demander la fin du COVID-19. Mais bon, ce ne serait pas très original… Même si j’en ai vraiment envie !

Je demanderais le climat finlandais en France. Je suis fan du froid, de l’hiver, c’est une saison que j’adore, et en France, on a des hivers de moins en moins marqués… J’aimerais revoir de vrais hiver où il fait bien froid de novembre à mars pour profiter de toutes les activités liées à cette saison. Marcher sur des lacs gelés qui n’en finissent pas, patiner, skier… J’adorerais pouvoir skier pendant 5-6 mois pas loin de chez moi. Le comble, alors que je ne sais même pas vraiment skier, mais ça me ferait vraiment rêver ! 

Et du coup tant qu’à faire, je demanderai 1 ou 2 montagnes à Lille. Je viens d’une région où je ne suis pas très loin des montagnes, donc j’aimerais retrouver une part de chez moi ici. Je ne demande pas non plus les Alpes, mais bon, quelques petits monts de plus de 100 m d’altitude, ce serait le bonheur ! 

Peux-tu nous partager ton conseil le plus précieux pour des futures recrues ?

Mon conseil le plus précieux pour un alternant serait de montrer, de pousser sa curiosité et sa motivation. En tant qu’étudiant, difficile de tout savoir, d’avoir l’ensemble des compétences demandées. Mais il faut se montrer intéressé, ouvert et se renseigner au maximum. C’est quelque chose d’extrêmement important avant, et même après le recrutement, car c’est ce qui va permettre de progresser. Chez Mon Qualiticien, la prise d’initiative et les recherches personnelles sont très appréciées. Les compétences techniques peuvent être apprises après l’embauche, mais il faut avoir la soif d’apprendre !

Pour échanger avec Florian, c’est sur LinkedIn que ça se passe 😉

Partager cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin