À quoi ressemble l’EHPAD du futur ?

À quoi ressemble l'EHPAD du futur ?

Depuis la crise sanitaire liée au COVID-19, les critiques envers les EHPAD se sont multipliées. Celles-ci étaient pourtant déjà bien présentes avant la pandémie. Elle n’a fait que les étaler au grand jour. Ces inquiétudes ont suscité de nombreux questionnements auprès des résidents, de leurs familles, ainsi que des personnels employés dans ces EHPAD. 

Selon le ministère des Solidarités et de la Santé, 1,5 million de personnes sont âgées de 85 ans en France. Ce chiffre pourrait grimper jusqu’à 4,8 millions de personnes d’ici 2050. De plus, avec le vieillissement vient la perte d’autonomie, qui touche environ 6% des personnes de plus de 60 ans. Tous ces éléments font tourner tous les regards vers les EHPAD, et amènent à se demander s’il ne serait pas grand temps de restructurer ces établissements.
Pour répondre à ces défis de demain, les EHPAD doivent repenser leur organisation et faire preuve d’innovation. C’est seulement de cette manière qu’ils seront capables de répondre aux attentes et aux besoins des futurs résidents et de rassurer leurs familles.  

Cependant, force est de constater que la situation des EHPAD n’a pas beaucoup évolué. Les principales modifications ne surviennent en moyenne que tous les 25 ans.
Il est désormais grand temps de créer et de mettre en place dès maintenant l’EHPAD de demain !

À ce titre, plusieurs travaux ont été menés avec des experts, des acteurs de la société civile ainsi que les professionnels et directeurs d’établissements. Notamment le rapport de Think Tank Matières grises sur l’EHPAD du futur. Le groupe y partage des suggestions pour repenser le modèle actuel de gestion et de fonctionnement des EHPAD. Vous retrouverez dans cet article, plusieurs des points abordés dans ce rapport. 

Quels sont les enjeux de l’EHPAD du futur ?

Pourquoi est-il nécessaire de repenser l’EHPAD du futur ? Tout simplement parce qu’il fait peur. Rassurez-vous, ce n’est pas à prendre au sens propre du terme. En fait, les personnes en âge d’y entrer y sont souvent réticentes, car elles préfèrent vieillir chez elles. D’ailleurs, de nombreux Français choisissent de rester à leur domicile après l’âge de la retraite ou optent pour la colocation pour seniors. Ils hésitent à rejoindre des structures dédiées au vieillissement.

Quelles sont les raisons de cette hésitation ? On retrouve notamment l’attachement à leur maison, leurs souvenirs, leur quartier, les commerces ou encore le petit parc dans lequel ils avaient l’habitude de se promener. Mais le véritable motif concerne surtout la peur d’être déraciné. Ils sont attachés à l’autonomie que leur domicile personnel leur procure. Même s’ils sont dépendants, ils peuvent jouir d’une certaine liberté, qu’ils ne retrouvent pas à 100 % en EHPAD.

Mais alors, quels sont les enjeux de l’EHPAD du futur ? Quelles innovations apporter pour optimiser à la fois la qualité de vie des résidents et le bien-être des salariés ? Ici, il ne s’agit nullement de savoir s’il faut ou non remplacer l’EHPAD. L’idée ? Déterminer sur quels fondements se reposer pour faire évoluer ces établissements, et ainsi mettre en place les EHPAD du futur d’ici la fin de la décennie qui s’ouvre.

Opérer une transition digitale

La digitalisation s’avère être la solution d’avenir pour les EHPAD, particulièrement avec la crise sanitaire. Ils ont tout intérêt à utiliser des nouvelles technologies. Sur ce point, l’enjeu consistera à adopter des stratégies efficaces tant sur le plan de la gestion du personnel que sur la gestion de l’établissement. L’objectif ? Changer radicalement le fonctionnement des maisons de retraite médicalisées.

L’EHPAD de demain contribuera ainsi à développer une médecine innovante, qui tend vers un parcours de soins unifié. Elle permettra également d’améliorer les conditions d’accompagnement des résidents, tout en rendant les métiers du grand âge plus attractifs.

Sur le plan de la gestion, la transition digitale devient incontournable, car elle permet de simplifier la gestion administrative. Le digital vous permettra également de bénéficier d’un suivi en temps réel des encaissements et soldes.

Grâce aux outils digitaux de suivi et d’évaluation de la démarche qualité, vous pourrez aussi mener vos différents plans d’actions, tout en faisant gagner du temps à votre personnel. Il sera ainsi plus efficace, et pourra se recentrer sur son cœur de métier : l’humain !

L’EHPAD du futur devrait aussi être en mesure de favoriser le dialogue entre les résidents et leurs familles grâce à des solutions digitales. Cela aura pour effet de lutter contre l’éloignement et la solitude.

Penser éco-responsable

La responsabilité des EHPAD en matière d’environnement interroge de plus en plus. La prise en compte de ces enjeux écologiques nécessite de changer le fonctionnement des EHPAD. L’idée ? Repenser les structures pour les rendre à la fois éco-responsables et connectées.

L’adoption de la technologie du Smart Building lors des travaux de rénovation ou de construction de nouveaux bâtiments s’avère être une solution efficace ! L’EHPAD du futur serait alors équipé de panneaux photovoltaïques, d’un système de contrôle de consommation d’eau par le biais d’un traitement des rejets, et d’une récupération des eaux de pluie.

Prendre en considération l’environnement passe aussi par des gestes du quotidien. Vous pouvez par exemple mettre en place le tri sélectif, opter pour un système d’éclairage automatique ou encore favoriser le circuit court pour les achats alimentaires. Ces pratiques seront ancrées dans l’EHPAD de demain.

Comment repenser l’organisation de l’EHPAD du futur ?

C’est un constat partagé par tous : le modèle des EHPAD créé il y a de cela 20 ans doit désormais s’adapter aux nouvelles exigences des seniors de demain. Il est donc indispensable de repenser dès maintenant l’organisation des EHPAD pour qu’ils soient fonctionnels d’ici au minimum 10 ans. Comment repenser l’architecture et les espaces ? Comment développer l’EHPAD plateforme ? Nous vous guidons pour répondre à ces questionnements. 

Faire de l’EHPAD un cadre de vie agréable pour les résidents

Beaucoup de spécialistes parlent d’amener le virage domiciliaire à l’intérieur même de l’EHPAD. Concrètement, cela signifie replacer le résident au cœur du dispositif. Et pour cela, il est important de transformer l’EHPAD en un lieu de vie convivial pour que le résident se sente chez lui. La chambre et l’environnement du résident doivent lui rappeler son domicile. 

Concrètement, qu’est-ce que cela implique pour les résidents ? Ils doivent :

  • Pouvoir choisir leur surface d’habitat
  •  Personnaliser leur lieu de vie en amenant leurs meubles et décorations
  • Maîtriser leur rythme en décidant de l’heure et du lieu de repas, en sortant ou en recevant leur famille au moment où ils le désirent

Vous serez également potentiellement amenés à revoir l’organisation des repas des résidents. Les boomers souhaiteront probablement se nourrir de manière plus saine et plus responsable. L’EHPAD du futur pourrait ainsi permettre à chacun des résidents de communiquer librement leurs préférences en termes d’alimentation. Installez des outils digitaux pour que les résidents choisissent leur menu de la semaine.
Vous pouvez aussi mettre en place d’autres outils participatifs pour les activités. Invitez par exemple vos résidents à voter pour les animations qu’ils souhaiteraient retrouver dans l’EHPAD. 

Autre suggestion pour offrir un environnement agréable à vos résidents : intégrer davantage les familles et refondre le Conseil de la vie sociale (CVS). Pour cela, il faudrait :

  • Augmenter la fréquence des CVS à un ou deux fois par bimestre au lieu de trois par an
  • Organiser un sondage avant chaque CVS
  • Effectuer des séances par visioconférence pour permettre aux familles et aux élus d’y participer le plus souvent possible

Rénover les EHPAD pour répondre aux défis de demain

Pour améliorer le cadre de vie des résidents, il faudrait totalement repenser les espaces des structures. L’idée ? Construire de véritables logements pour les résidents plutôt que des chambres, séparer les lieux de vie des lieux de soins et passer du collectif au semi-collectif.
À cela, s’ajoute la nécessité de prévoir des espaces supplémentaires pour l’accueil d’acteurs extérieurs comme les familles.

Si la qualité des EHPAD s’est beaucoup améliorée en 20 ans, plus de 3.500 établissements n’ont pas été rénovés depuis 1999. En particulier les EHPAD publics pour lesquels le défi immobilier est conséquent !

Mettre en place l’EHPAD plateforme

L’EHPAD du futur se verra assigner de nouvelles missions :

  • Service d’aide et de soins à domicile
  • Soutien aux aidants
  •  Accès à des professionnels paramédicaux
  • Accès aux soins par télémédecine
  • Ateliers collectifs pour prévenir la perte d’autonomie et lutter contre l’isolement

Ainsi, l’EHPAD du futur sera un lieu ouvert et intégré à son environnement. D’ailleurs, il serait préférable que celui-ci soit implanté en centre-bourg, et qu’il tienne le rôle de tiers-lieux pour les habitants du village. Y organiser des événements ouverts à tous ou autres expérimentations propices au partage permettrait de revitaliser le cœur des petites villes.

En ce qui concerne la mise en place de l’EHPAD plateforme, il faudrait commencer par l’inclure dans le code d’action sociale et des familles (CASF), un article qui crée l’EHPAD-plateforme. La suite est de prévoir un nouveau système d’autorisation pour permettre une autorisation et une dotation globale pour tous les services. Le système de tarification doit également être modifié pour rendre effectif l’EHPAD-plateforme. Un système de tarification global serait donc plus approprié. Enfin, il faudrait supprimer les appels à projets pour revenir à un système où l’opérateur définit lui-même son projet. 

Quels outils mettre en place pour pallier les problématiques subies par les EHPAD aujourd’hui ?

Attirer du personnel pour travailler en EHPAD

Un grand problème qui se pose actuellement au niveau des EHPAD est le manque de personnel, et ce dans toutes les professions confondues. Selon une étude menée par la DREES*, environ 44 % des maisons de retraite médicalisées rencontreraient beaucoup de difficultés pour recruter du personnel soignant. Et les EHPAD du secteur privé seraient les plus touchés par cette pénurie.

Plusieurs leviers existent pour attirer les aides-soignants, les infirmiers, les médecins à travailler en EHPAD. Vous pouvez :

  • Développer des passerelles pour les salariés entre l’EHPAD, le domicile et les résidences pour augmenter les opportunités de carrière
  • Améliorer les conditions de travail en apportant des innovations technologiques
  • Offrir un salaire plus attractif, et ce même si cela dépend largement du montant des budgets publics alloués aux EHPAD
  • Faire monter en compétences votre personnel grâce à des modules de formation sur certains états comme la maladie d’Alzheimer, la douleur, ou encore le deuil
  • Redorer l’image des EHPAD qui est entachée par des cas de maltraitance

Et pour favoriser l’épanouissement des employés, pourquoi ne pas adopter des approches innovantes à la fois pratiques et accessibles ? Vous pourriez par exemple recourir au e-learning, aux MOOC** ou encore aux « serious games » pour assurer la formation de votre personnel.

*La direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques
**Massive Open Online Course : Formation en ligne ouverte à tous

Améliorer la qualité de vie des résidents en favorisant les liens avec leurs proches

Vous pourriez par exemple mettre en place des plateformes qui permettraient le développement d’un portail famille connectée. Le résident pourrait ainsi échanger avec sa famille. Votre établissement serait également en mesure de diffuser des messages de préventions ou d’informations propres à votre organisation. Par ailleurs, cette innovation technologique représente un bon moyen de valoriser votre structure auprès des familles.

Assurer le confort et la sécurité des résidents grâce à la transition digitale de l’EHPAD

L’introduction de nouvelles technologies dans les EHPAD du futur aura un impact significatif sur la qualité de vie des résidents. L’application effective de la transition digitale permettra de faciliter le travail au quotidien de vos collaborateurs et d’augmenter la qualité de service, de confort et de sécurité pour les résidents.

À l’avenir, les EHPAD pourraient être équipés de détecteur de chute au sol, robot d’assistance de compagnie ou interactifs, fauteuils roulants intelligents et autres dispositifs digitaux qui améliorent la bientraitance.

Vous l’aurez compris : la mise en place de l’EHPAD du futur nécessite de grands changements de la part de tous les acteurs. Il est désormais primordial d’apporter des innovations dans le modèle actuel de nos EHPAD. Et pour cela, la transition digitale semble être la solution du futur. En effet, à l’ère où les nouvelles technologies connaissent un essor considérable, celles-ci s’avèrent être des alliées dans l’amélioration de la qualité de vie des résidents.

Articles recommandés

Partager cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin